Tango des Centaures

Tango des Centaures

INSPIRÉ DES MÉTAMORPHOSES D'OVIDE
Théâtre musical avec 8 acteurs. Collaboration avec Pascal Quignard & Kris Defoort

Inspirée du long poème d’Ovide et en collaboration avec l’écrivain Pascal Quignard et le compositeur Kris Defoort, le Tango des Centaures est une sorte d’opéra baroque contemporain où les métamorphoses se racontent à travers la parole, le chant, la musique, le geste. Tragiques, cruelles, étonnantes, monstrueuses ou merveilleuses, ces histoires chantées et incarnées deviennent un recueil d’images, d’incantations et de plaintes, dans un va et vient entre passé et présent, et sondent le mystère du monde, des passions humaines et de leur monstruosité. Le spectacle est pensé comme un véritable kaléidoscope en mutation constante. Tout se transforme dans le Tango : un chant d’amour en rage jalouse, une visite de musée en galerie statufiée, un air de clavecin en distorsion tempétueuse, une société tranquille en ballet burlesque.

CRÉDITS

Mise en scène : Ingrid von Wantoch Rekowski
Interprètes : Pascal Crochet, Isabelle Dumont, Anja Kowalski, Sacha Kremer, Sophia Leboutte, Pietro Pizzuti, Candy Saulnier, Gordon Wilson
Livret : Pascal Quignard
Musique originale : Kris Defoort
Éclairages : Jan van Gijsel
Costumes : Christophe Pidré
Assistante : Edith Bertholet
Production : Théâtre National & Lucilia Caesar en coproduction avec le Zürcher Theaterspektakel, avec l’aide du Ministère de la Culture de la Communauté Française – service du Théâtre

PRESSE

La scénographie superbe et spectaculaire d’Ingrid von Wantoch Rekowski.

Le Vif-L’express, Michèle Friche, 14/10/’05

Étrange, inclassable, drôle, déroutant, Le tango des centaures est un ovni des scènes.

Le Soir, Jean-Marie Wynants, 20/10/’05

Dans la grande salle du National, ce type de spectacle qui joue sur plusieurs plans (Le tango des centaures) et pourrait déplaire tant aux amateurs d’opéra qu’aux fous de théâtre fonctionne à merveille.

La Première, Christian Jade, 20/10/’05

Son Tango des centaures (…) habite magistralement le plateau gigantesque de la grande salle du National.

La Libre Belgique, Marie Baudet, 20/10/’05

Die Darsteller zeigen „metamorphosierendes“ Körpertheater in breiter Ausformung: vom skulpturalen Gruppenarrangement gebogener Leiber über barock-theatrale Gestik bis zu kasperndem Gehopse.

Zürichsee-Zeitung, Torbjörn Bergflödt, 21/08/06

DATES/LIEUX
2006 - Rose des Vents, Villeneuve d’Ascq - BE
2006 - Zürcher Theater Spektakel, Zürich - CH
2005 - Théâtre National, Bruxelles - BE
  • Lucilia Caesar
  • Opéra
  • Théâtre