Le stéréoscope des solitaires

Le stéréoscope des solitaires

UNE COMPOSITION D’ANA MARIA RODRIGUEZ D’APRES JUAN RODOLFO WILCOCK
Théâtre musical avec 1 danseuse et le Kammerensemble Neue Musik Berlin

Le Stéréoscope des solitaires est un recueil de soixante-six nouvelles paru en 1972. Wilcock y brosse le portrait de solitaires : une couple cannibale, des dieux échoués dans la vie de tous les jours, des « nerds » ne supportant pas le soleil, un centaure famélique qui peint des natures mortes, un ange au chômage, ou encore une sirène qui, au lieu d’habiter une jolie grotte du littoral méditerranéen, vit parmi les ordures, au bord d’un fleuve nauséabond. Ils s’appellent Corfu, Brasco, Fritty ou Lorbio. Marginaux et décalés, ils défendent leurs choix de vie avec acharnement, courage, folie et intelligence. Truffé de cruautés ordinaires, l’univers de Wilcock est construit avec autant de rigueur que d’humour. Il est fantastique, étrange, voire excentrique. Non sans rappeler celui de Jérôme Bosch, les frontières y sont brouillées entre humains, animaux et chimères.

Ana Maria Rodriguez, Ingrid von Wantoch Rekowski et Fred Pommerehn font vivre ce monde trouble et inquiétant à travers la musique, le théâtre, l’installation et la galerie de portraits.

VISITEZ L’UNIVERS DE WILCOCK

CREDITS

Composition : Ana Maria Rodriguez
Mise en scène : Ingrid von Wantoch Rekowski
Scénographie et lumière : Fred Pommerehn
Costumes : Gabriele Kortmann
Danse : Annapaola Leso
Live-electronics et Kemençe : Ana Maria Rodriguez
Ensemble KNM : Matthew Conley (trompette), Theodor Flindell (violon / bandurria), Kirstin Maria Pientka (alto), Cosima Gerhardt (violoncelle)
Enregistrements paroles : Natacha Muslera
Régie son (Berlin) : Andre Bartetzki
Avec la participation des élèves de la Comédie de Reims (représentations à Reims) et de l’ERAC (représentations à Marseille)
Production : KNM Berlin en coproduction avec Césaré, Centre national de création musicale de Reims / Reims Scènes d’Europe, le Manège de Reims Scène nationale, le gmem-CNCM-Marseille et Lucilia Caesar

PRESSE

Le résultat est insolite. Les solitaires de Wilcock resurgissent dans les allées d’un labyrinthe fait de 3000 cartons blancs. Le lieu est étrange, comme hanté. IvWR confie que « ce parcours a été imaginé comme une sorte de musée. »

L’hebdo du Vendredi Reims, Fanny Lattach 6/02/’15

Es erklangen mystische Klänge von Streichern, Stimme und Elektronik, die sofort die volle Aufmerksamkeit für die Installation einforderten. Und zwischen all diesen Dingen bewegte sich eine Tänzerin. Es war eine Performance, die alle Sinne bediente und einen so sehr in Ihnen Bann zog, dass man noch lange darüber nachdachte…

Positionen Nummer 112, Juana Zimmermann

DATES/LIEUX
21 Apr '19 - National Kaohsiung Center for the Arts - TW
20 Apr '19 - National Kaohsiung Center for the Arts - TW
2017 - KunstFestSpiele Herrenhausen - DE
2017 - KunstFestSpiele Herrenhausen - DE
2016 - Ballhaus Ost Berlin - DE
2016 - Festival les Musiques / La Criée, Marseille - FR
2015 - Manège de Reims & Reims Scènes d'Europe - FR
  • IvWR
  • Théâtre
  • Performance