Is this the end? (Part I.)

Is this the end? (Part I.)

A pop requiem in three parts by Jean-Luc Fafchamps
Part one: Dead little girl

Pour ouvrir la saison lyrique, la Monnaie a passé commande au compositeur belge Jean-Luc Fafchamps d’un pop requiem. Sous le titre Is this the end?, cette nouvelle partition se décompose en trois volets dont le premier, Dead little girl, est présenté en septembre sous la forme d’un live-filmed opera.

Le livret d’Éric Brucher nous met face à une adolescente bloquée entre la vie et la mort et confrontée à d’autres protagonistes qui évoluent dans un état transitoire : celui des « consciences en partance ». Avec la crise actuelle du coronavirus, ce spectacle prend un sens particulier dans la mesure où de nombreuses familles et proches ont été dans l’impossibilité de pouvoir dire adieu aux victimes.

La mise en scène est confiée à Ingrid von Wantoch Rekowski qui se propose de donner vie à cette « messe » des demis-morts. Présenté sous une forme inédite, le spectacle associe un film – tourné dans les bâtiments de la Monnaie – à une performance musicale jouée en ‘live’ sur la scène du théâtre par dix-sept musiciens de l’Orchestre symphonique de la Monnaie, dix-huit artistes des Chœurs de la Monnaie et trois chanteurs solistes.

A découvrir sur :

 

CRÉDITS

Compositeur : Jean-Luc Fafchamps
Direction musicale :
Patrick Davin
Mise en scène : Ingrid von Wantoch Rekowski
Costumes : Regine Becker
Chef des chœurs : Alberto Moro
Libretto : Eric Brucher
Réalisation : Jean Claude Wouters

The Teenager : Sarah Defrise
The Man : Amaury Massion (LYLAC)
The Woman : Albane Carrère

Acteurs/danseurs : Angelo Dello Spedale, Aurélien Dubreuil-Lachaud, Pierre Gervais, Leslie Mannès, Aurélio Mergola, Ninon Perez

Orchestre symphonique de la Monnaie
Chœurs de la Monnaie
Académie des chœurs de la Monnaie s.l.d. Benoît Giaux

Production : De Munt / La Monnaie
Production du film : Heliox
Avec le soutien de : Ars Musica et Lucilia Caesar

PRESSE

De Munt opende haar seizoen met een bijzonder geslaagde streamingproductie. Een ontroerend nieuw begin.
Op een moment dat het operapubliek snakt naar de betovering van de live-ervaring, brengt De Munt de- ze filmische operaproductie via streaming tot bij je thuis. Nog maar eens voor het scherm? We zaten er niet echt op te wachten. Maar die scepsis weten regisseur Ingrid von Wantoch Rekowski en componist Jean-Luc Fafchamps al snel om te buigen.
Belgisch absurd. En bij momenten ook onweerstaanbaar grappig. *****
Annemarie Peeters
De Standaard

«  WTF, quel joli commencement de la fin! »
Nicolas Blanmont
La Libre Belgique

‘prestigieus werkstuk’
Stefan Moens
De Morgen

Wel heeft regisseur Ingrid Von Wantoch Rekowski het dolen door de Munt-krochten fantasievol vormgegeven.
Joep Stapel
NRC

“L’audace d’un projet aussi dense que Dead Little girl, rend impatient de voir la suite de ce conte halluciné”.
Soline Heurtebise
Olyrix

“Et les tessitures de voix trouvent un assortiment bien assaisonné. La soprano Sarah Defrise, […], rayonne en Adolescente, génératrice de saveurs auditives multiples : colère, rancœur, incompréhension, intensité ou vérité, elle sait tout relayer. La mélancolie enfantine et hypnotique, douce comme les rêves, du chanteur pop folk LYLAC (Amaury Massion) ne manque pas d’arguments, en sus des textures délicieusement inflammables de la mezzo-soprano Albane Carrère”.
Thibault Vick.
Opera Online

«La production, innovante et atypique à plus d’un égard, questionne ainsi le monde avec une contemporanéité qui n’a sans doute jamais autant interpellé.[…] C’est bien […] face à une nouvelle définition du spectacle total que nous nous trouvons ici, dans lequel la musique d’aujourd’hui s’exécute dénuée de complexes, de stéréotypes et de catégorisations ».
Clara Inglese
Crescendo.

 

De Munt brengt schitterende enscenering van wat einde opera kan worden. Totaal onuitgegeven.
Roger Creyf
Klassiek Centraal

 

Quest’opera sarà ricordata anche come un coraggioso tentativo di esplorazione di un linguaggio operistico complessivamente nuovo, adatto per un tempo nuovo: nelle nostre case, avvolti dalle immagini e dalla musica dello streaming abbiamo percepito la potente voglia di vivere e la capacità di rinnovamento dell’Opera. Oltre a una coinvolgente rappresentazione La Monnaie ci ha consegnato anche un magnifico esempio di intelligente pragmatismo, di velocità di cambiamento e di resilienza. Una lezione morale per l’Europa, in questi difficili tempi di scoraggiato attendismo ». Giovanni Chiaramonte
fattitaliani.it

DATES/LIEUX
14 sept. '20- 01 mars '21 - online - Be
13 sept. '20- 01 mars '21 - La Monnaie - BE
12 sept. '20- 01 mars '21 - La Monnaie - BE