A propos d'Ingrid von Wantoch Rekowski

Biographie

ingrid

Née en 1967 à Bad Godesberg (Allemagne), de nationalité franco-allemande, Ingrid von Wantoch Rekowski étudie le piano, la danse et la peinture aux États-Unis avant d’aborder la mise en scène à l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts et Spectacles) à Bruxelles. Elle se forme notamment auprès d’Eugenio Barba, Bob Wilson, Georges Aperghis, Trisha Brown, Dario Fo et Anatoli Vassiliev.

Dès son premier spectacle, In the woods one evening (1994), sur des musiques d’Aperghis, Buckinx, Berberian, Deak, Dzuibak et Lachert, elle met en place un langage singulier où s’interpénètrent les logiques de la scène, de la musique, des arts plastiques et de la littérature. Démarche qu’elle approfondit avec sa compagnie Lucilia Caesar, fondée à Bruxelles la même année.

Elle est dès lors invitée en tant que metteur en scène dans de nombreux festivals et maisons de théâtre ou d’opéra en Europe.

A-Ronne II de Berio en 1996 lui apporte la reconnaissance nationale et internationale. Suivent entre autres Cena Furiosa (1999), madrigaux de Monteverdi au Festival d’Aix-en-Provence ; Lohengrin(2001) de Sciarrino à la Biennale de Berlin ; In H-Moll (2001) d’après la Messe en si de Bach présenté notamment au Festival Musica Strasbourg et aux Wiener Festwochen ; La Vergine Dei Dolori (2003), oratorio de Scarlatti à l’opéra San Carlo de Naples et à Bruxelles ; Le Tango des Centaures (2005) d’après les Métamorphoses d’Ovide, avec Pascal Quignard pour l’écriture et Kris Defoort pour la composition ; Mondschatten (2006) Opéra de chambre de Younghi Pagh-Paan à l’Opéra de Stuttgart ; Lapsit exillis (2009) d’après les légendes arthuriennes et Raphaël, les sirènes et le poulet (2011) d’après des duos célèbres, au Théâtre National à Bruxelles, ainsi que de nombreuses performances et vidéos ; Le Stéréoscope des Solitaires, parcours sonore d’Ana Maria Rodriguez d’après J.R. Wilcock, est créé avec le Centre National Césaré et le KNM Berlin à Reims (Reims Scènes d’Europe) puis repris en 2016 à Marseille (Festival les Musiques/Théâtre la Criée) ; Bug, coproduit avec l’IRCAM (Paris), est présenté en juin 2017 dans le cadre d’Ars Musica à Bruxelles et au Centre National Césaré de Reims ; sa dernière création, Faux départ, est créée dans une version « flash » sur l’Esplanade Solidarność 1980 à Bruxelles, avant d’être produit en septembre 2018 au festival « Court Toujours » du CDN de Thionville et en mars 2019 au Théâtre National à Bruxelles. Le spectacle devrait également être présenté au Fringe Festival d’Édimbourg 2020.

Ces œuvres forment aujourd’hui un répertoire repris régulièrement

Ingrid von Wantoch Rekowski collabore régulièrement avec des artistes de premier plan comme les compositeurs Qu Xiao-Song, Salvatore Sciarrino, Kris Defoort ou Youngi Pagh-Paan, les chefs d’orchestre Marc Minkowski, Beat Furrer, Konrad Junghänel et Rinaldo Alessandrini et les écrivains comme Pascal Quignard.

Elle fut artiste associée au Théâtre National à Bruxelles de 2005 à 2011.

Depuis 2007, elle donne régulièrement des cours à l’INSAS (Bruxelles). Elle intervient également dans d’autres écoles artistiques européennes (Aberystwith, Lausanne, Mons, Zürich…).

Ingrid von Wantoch Rekowski prépare une nouvelle création, Miserere, sur le chef-d’œuvre éponyme de Jan Dislas Zelenka. De la même manière que A-Ronne, In H-Moll, ou Faux départ, il s’agit moins pour la metteur en scène de raconter une histoire que d’immerger le public dans un univers particulier qui le questionne, le touche et le bouleverse.